textes : C. Balland et JL Cronne
photos et vidéos : C Balland, JL Cronne et D Vairelles



Répétitions et réglages

Après quelques moments de récupération bien mérités à la suite de la dynamique animation proposée aux scolaires,



les Châkidor, au grand complet, se retrouvent pour faire "les balances" son et lumières avant le concert de la soirée…



Exercice précis, méticuleux…
où on sent la maîtrise de l’oreille d’André…



et la virtuosité du bras et de l’archet de Valérie

Première partie du concert



Avec leurs 3 musiciens complices de leur tournée française,



Châkidor nous embarque vite dans leur voyage cosmopolite…



Se baladant autour du public, Valérie et son violon nous envoûtent avec des airs irlandais, russes ou tziganes…

« On nous pose toujours deux questions, jase André...



Mais d’où vient __ce nom Châkidor ???__
Quand on a formé le groupe en 1999, explique-t-il, on devait durer le temps d’un été…
Mais, comme ça continue, il nous a fallu trouver un nom… J’ai ouvert le dictionnaire des expressions populaires et j'ai trouvé "Ne réveillez pas un chat qui dort"…
Voilà comment ça s’est passé !

Et l’autre question est d’où l’on vient… de Gatineau, dans le sud du Québec… du bon côté de la rivière Outaouais… non ! pas Ottawa... on est du bon bord... ok …!! »



Le show continue avec des musiques traditionnelles québécoises…

Le public bat la mesure des mains ou des pieds selon les rythmes endiablés.


> Pour vous, la vidéo de cette première partie (11 min)






Puis, une pause bien méritée se déroule dans le hall où Valérie et André rencontrent le public enchanté de ce qu’il vient déjà de vivre et se presse pour obtenir une dédicace



Les bénévoles de l’association en profitent pour donner des informations sur Lorraine-Québec...


> à suivre la deuxième partie : commentaires, photos...
> et la vidéo correspondante (10 min 30 s)